TEST TELEMARK HEAD KORE 93 2018

Parfois, la neige est profonde, Parfois, il y a des rails. Parfois, des bosses. Très souvent, c'est parfaitement damé ... C'est comme ça que commence la présentation des Head KORE 93 2018. Compte-rendu du test, suivez le guide ...

head kore 2018 paire

Attendu depuis son annonce "nouveauté de l'hiver 2017/2018", le KORE était séduisant sur le papier. Sitôt recçu, sitôt monté avec des fix 22Desing Vice, fartage "maison", affûtage des carres(*), et hop ... en haut la montagne !

Le matos

  • Head KORE 93 2018
  • Cotes 133/93/115 mm
  • Longueur 180 cm
  • Rayon 16.4 m
  • Fixations 22Design Vice (norme 75)
  • Rocker avant+arrière

Le KORE c'est quoi ?

C'est 3 modèles : 93, 105 et 117mm à choix sous la chaussure, qui associent les technologies que Head sait faire, construction Graphène, carbon et noyau léger en Karuba avec rocker spatule/talon.
L'enneigement de ces deux derniers hivers nous a obligés à nous rapprocher des pistes. Par conséquent c'est le modèle 93mm qui a été retenu pour le test.

Le Test

Conditions du jour : neige dure le matin devenant souple par endroits dès midi. Hors-piste impraticable.

Prise en main ... ou plutôt en pieds ! Le premier virage est toujours un point d'interrogation. Dès son déclenchement il est devenu un point d'exclamation !!! Parfois il faut du temps pour s'habituer, parfois c'est le coup de foudre, et ce fut le cas.

Virages courts

J'avais encore dans les pattes les sensations du REVO 91 et ai trouvé beaucoup de similitudes entres les deux paires. Vraiment facile, pas besoin de donner du rythme pour que ça croche sur la neige dure. Les 93mm n'y sont pas pour rien. Le rocker arrière n'étant pas très long et grâce à un flex suffisamment ferme, on peut s'appuyer dessus, un peu, si nécessaire.

Virages longs

Ayant résolu depuis longtemps les soucis d'équilibre en telemark, le rocker arrière nécessitant de bien s'équilibrer sur les skis, je n'ai eu aucun prolème à ouvrir les virages, qu'ils soient dérapés ou carvés puis à en changer le rayon avant de repartir dans un autre virages tout aussi défférent. Cela permet de ne pas subir le profil du terrain, mais de composer avec lui. Les skis sont stables et deviennent joueurs dès qu'on le leur demande. La vitesse ne leur fait pas peur, ils restent stables et pas besoin d'être à l'affût d'une mauvaise réaction de leur part, on peut leur faire confiance.

Poudreuse

Promis, on vous en parle dès qu'elle revient. Mais je suis sûr que c'est de la balle ... surtout avec les 105mm. En attendant, on fait la danse de la neige !

Neige dure et/ou à canon

La préparation des skis a eu son petit effet,conférant aux skis le bon "mordant". Attention à ne pas prendre des skis trop courts car les deux rockers raccourcissent la partie efficace des carres. Si on n'ose pas franchement se lancer dans le raide sur ce type de neige, on a tendance à partir en dérapage et là une spatule arrière sans rocker est une sécurité. Sur les KORE, le rocker arrière n'étant ni long, ni prononcé, on peut s'appuyer sur l'arrière des skis, mais là encore, ne pas prendre des skis trop courts.

Les KORE pour qui et pour quoi ?

Quelques points d'interrogation subsistent notamment pour le modèle en 105 et 117 aussi ! Mais pour le 93, c'est assez clair : Pour tout le monde !
Je suis convaincu qu'un débutant peut faire ses armes sur le 93, car la facilité d'utilisation est un avantage. Celui-ci pourra découvrir, tout au long de sa progression, les différentes qualités et possibilités des KORE.
De l'avancé à l'expert, chacun y trouvera son compte et si d'habitude on peut se lasser des skis trop faciles, Les KORE  ne m'ont pas laissé ce sentiment. Leur palette d'utilisation et de possibité est large.
Le telemarkeur préférant la poudre jettera son dévolu sur les 105mm (135/105/125mm pour L 180mm) et celui pour qui la piste à le plus grand pourcentage de pratique choisira le 93mm.

Avec les KORE dans le coffre de la voiture, où que vous vous rendiez et quelque soit les conditions, vous serez sûr d'avoir la bonne paire. Personnellement, avec ma manière de telemarker, j'ai trouvé que les KORE étaient très polyvalents. Que la personne soit peu exigeante ou au contraire très exigeante, les KORE conviennent parfaitement. Pas de fatigue dans les jambes, beaucoup de sensations et de plaisir, ça fait du bien au corps et à la tête aussi ! Peu de skis vous font regretter que la journée s'arrête déjà lorsque l'opérateur appuie sur le bouton "OFF" des installation. Les KORE en font partie.

A découvrir au magasin -> voir les telemark test

 

(*) Les conditions de neige sont parfois compliquées. Pour comparer des skis entre eux, même du matériel neuf, ils subissent un affûtage "maison" qui leur confère une meilleure tenue sur la neige très dure. Autre particularité des skis à rocker simple ou doubles : les carres ne sont pas affûtés la même chose sur toute leur longueur.

 


  • [javascript protected email address]